Ensemble, faisons un pied de nez à la maladie

L’association  « Les Clowns Stéthoscopes » est une association loi 1901 reconnue d'intérêt général, fondée en 1999.

Elle regroupe 11 clowns, comédiens professionnels formés à l’approche de l’univers hospitalier,  présents chaque semaine et toute l’année dans les services pédiatriques du CHU de Bordeaux.

Cette année, nos duos de clowns ont rencontré plus de 2 500 enfants.

 


Elie Spiroux, président

Quand on va à l’hôpital, c’est a priori rarement « drôle ». Mais s’il faut en plus y rester, y vivre… alors là il devient crucial de pouvoir s’y amuser.En jouant, un enfant développe son habileté, réfléchit, s’exprime, résout des problèmes, bouge, coopère, crée des complicités, pose un regard sur les gens et les choses…bref il se construit. Le jeu, le rire, sont trop synonymes de bien-être et de développement, pour qu’ils restent aux portes des chambres. C’est pourquoi depuis plus de 10 ans, les « Clowns Stéthoscopes » quotidiennement poussent la porte.

Stella Aucharles, directrice

Depuis 1999, Les Clowns Stéthoscopes développent un projet artistique permanent en milieu de soin. J’ai intégré l’association en tant que clown il y a plus de 10 ans. J’en suis devenue directrice en 2007 au moment où l’organisation s’est structurée  autour de la professionnalisation de l’équipe artistique. Nous sommes aujourd’hui 11 "comédiens/clowns"  présents chaque semaine dans 6 services pédiatriques.

Charlotte Jubert, médecin pédiatre

Les Clowns Stéthoscopes c’est un rendez vous hebdomadaire dans le service ! Une présence toute l’année pour déconnecter du quotidien hospitalier de tous nos petits patients. Une parenthèse dans les obligations, les horaires, les visites médicales.

Damien Tokatlian, parrain régional

Ma présence auprès des Clowns Stéthoscopes n’est pas le fruit du hasard... Aujourd’hui médaillé olympique, j’ai vécu mon enfance en milieu hospitalier. J’ai su en tirer une force considérable. L’espoir porté par les Clowns Stéthoscopes auprès des enfants hospitalisés m’a interpellé. J’ai souhaité m’impliquer pour apporter un peu de mon énergie. Enfant, j’ai été atteint d’un cancer. J’ai fréquenté les hôpitaux trop régulièrement mais j’ai fini par guérir au plus grand étonnement des médecins.